Papson Sylla

Mots-clés

, , , , , , , ,

FB_IMG_1460852080166_resized Tout d’abord, d’où vient ce surnom ? Peux-tu te présenter ?

Avant, on m’appelait Alassane Sylla, mais j’ai pris le surnom de Papson. Celui-ci est venu parce que j’aimais beaucoup danser, alors dans nos quartiers tout le monde m’appelait « Papa du son ». Avec mes amis, on avait des concours de danse pour lesquels il fallait présenter les artistes, alors ils se sont dit qu’ils allaient m’appeler « Papson ». Mon « papa du son » a été transformé en « Papson », et depuis ce jour là, tout le monde m’appelle comme ça.

Où est-ce que tout cela a commencé ? Quel était le berceau de tes activités de danseur ?

Pour moi, ça a commencé en Côte d’Ivoire, à la ville de Bouaké. Lire la suite

Publicités

Ils Fill droit vers la victoire

Mots-clés

, , , , , ,

Pouvez-vous vous présenter un par un ?

Je suis Quentin Faverger, mais on m’appelle Fav. Dans Fill, je suis chanteur, guitariste, batteur et compositeur : un peu de tout, finalement.

Sandro Dibartolomeo, je suis assigné aux machines, j’ai commencé dans le groupe à la batterie. Ce n’était pas assez complet, alors j’ai aussi suivi sur l’ordinateur.

Je m’appelle Quentin Planchenault, à l’origine je suis guitariste, j’ai commencé vers 10 ans puis je me suis plus tourné vers la basse. Maintenant je suis bassiste et compositeur avec les gars dans le groupe. Je m’occupe aussi des visuels, de la photographie en général, notamment sur notre page Facebook.

Lire la suite

Les corps, à la "Lueurs d’images"

Mots-clés

, , , , , , ,

Lueurs d'image association photographie

De droite à gauche: Sylvain Guillot, Marlène Lerme et Loïc Scalisi

Que faîtes-vous dans la vie et cela a-t-il un rapport avec le côté artistique qui vous anime aujourd’hui ?
Marlène Lerme – J’étais assistante de direction à l’hôpital de Saint-Egrève, et depuis septembre je suis rentrée à l’école d’esthétique de Grenoble. Au niveau de l’artistique, j’ai fait 12 ans de piano et 14 ans de danse moderne jazz. J’ai fait beaucoup de représentations durant ces années-là. La compagnie n’existe malheureusement plus suite au décès de la professeure. J’ai repris la danse pendant un temps, puis me suis de nouveau arrêtée. Lire la suite

Olive Yeah, et la photo empathique

Mots-clés

, , , , , , , ,

Pourrais-tu te présenter ? Qu’est-ce qui t’a amené vers la photographie ?

Je m’appelle Olivier, d’où mon surnom Olive Yeah. C’est ma passion première, la musique, qui m’a amené vers la photo : je suis guitariste à l’origine. Une année, nos vacances en famille ont été un périple du Mont Saint-Michel au Puy du Fou, ce qui m’a convaincu d’acheter un bridge – un Lumix de la marque Panasonic – pour changer du petit appareil photo de mauvaise qualité que nous avions avant cela. Le premier rendu n’était pas mal, mais il restait encore beaucoup de chemin à faire. Lire la suite

Angie Alando ou la petite étoile montante

Mots-clés

, , , , , , , , , , , ,

Angie est une jeune chanteuse de 14 ans. Elle compose, et joue de la guitare, découvrez le portrait d’une petite chanteuse au grand potentiel.

Comment tu t’appelles ? Quel âge as-tu ?

Je m’appelle Angie, j’ai 14 ans et je suis en troisième au collège Barnave. Lire la suite

Wanda, et la quête perpétuelle du "Nous"

Mots-clés

, , , , ,

Pourrais-tu te présenter ?

Je m’appelle Wanda. C’est à la fois mon prénom et le nom que j’utilise en tant qu’artiste : il est assez original pour que je puisse me le permettre, et à vrai dire je ne suis pas fan des pseudonymes. Je suis principalement chanteuse, auteure ; la vidéo m’intéresse beaucoup également. J’anime aussi une émission radio sur le rap et le sampling.

wanda 2

La musique m’a touché très tôt. Depuis enfant je baigne dedans : mon père a été chanteur dans de nombreux groupes de rock. J’ai commencé à chanter et à enregistrer avec lui, ça a été pour moi un réel déclic. La voix s’est tout de suite imposée comme étant mon instrument. Après un temps de pratique de chant collectif, j’ai pris des cours particuliers – une formation classique avec une chanteuse lyrique. Cette expérience fructueuse sur le plan musical, s’est très mal terminée humainement : après avoir beaucoup misée sur moi, s’être projetées l’une en l’autre, j’ai fini par être perdue dans une relation devenue trop fusionnelle. Je n’étais pas préparée à cela du fait de mon âge, puisque j’avais 12 ans à l’époque.  Lire la suite

Gruffaz : un artiste accompli au parcours rocambolesque

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , ,

Il s’appelle Pascal, son nom de scène est Gruffaz : et il a plein de choses à raconter !

Pascal a commencé à écouter de la musique depuis tout petit, et il n’écoutait pas n’importe qui ! Jacques Higelin, Renaud, Cat Stevens… ce sont ces artistes qui réveillaient en lui ces sensations magiques et qui lui donnèrent envie d’écrire dès l’âge de 9 ans. Plus tard, Pascal devint batteur, et faisait chanter ses textes par d’autres. Un jour, plus personne ne voulu chanter ses chansons, hélas jugées trop personnelles. Il a ainsi commencé à les chanter lui-même au milieu de l’année 1995. Il avait commencé la musique en groupe dans les année 90.

gruffaz2

Lire la suite

MetalFreak et SoilChronicles : bienvenue dans l’antre de la bête

Mots-clés

, , , , , , , , , , ,

Comment tout cela a-t-il commencé ? Quelle est ta première rencontre avec le milieu du métal ?

Autant que je me souvienne, j’ai toujours été baigné dans le métal depuis mon enfance. Ça ne s’appelait pas encore métal, mais « rock », « hard rock » et encore d’autres noms, parfois « son saturé » ou « bouillie sonore infâme » par certains bons penseurs de l’époque. Ma sœur a 10 ans de plus que moi et m’a bercé avec Deep Purple, Led Zeppelin depuis tout petit. Mes copains chantaient Chantal Goya à l’école tandis que j’entonnais Smoke On the Water tranquillement.

Mfk et Jeff Waters (Annihilator) SoilChronicles

Lire la suite

Le portrait du jour : Smoky Eyes

Mots-clés

, , ,

Bonjour Marianne ! Peux-tu nous présenter ton groupe et nous raconter ses débuts ?

Bonjour ! J’ai rencontré Bruno en 2009, sur un petit concert qu’on faisait tous les deux. Et finalement, il a très vite souhaité qu’on fasse notre propre groupe. Au départ c’était assez hasardeux, et on s’est plutôt focalisés sur des reprises. Très vite, nous avons rencontré le reste de l’équipe, avec Guillaume en deuxième guitare ainsi qu’aux chœurs, Erwan à la basse et enfin, Tony à la batterie. Lire la suite